Skip to contentSkip to navigation

Manifeste de la Jeune-Fille

L’ACTIVITÉ et ESPACE GO

Montage de trois personnages de la pièce
Le spectacle

La Jeune-Fille n’a ni sexe ni âge. Elle est le citoyen modèle de la société capitaliste. Elle n’est qu’une image et s’exprime à coups de clichés publicitaires. La Jeune-Fille ne manifeste pas, elle est au contraire la manifestation de l’ordre établi. Elle étale avec joie son bonheur consommé de consommatrice. Sept personnages paradent sur scène, enfermés dans leurs habitudes, leurs discours convenus, leur recherche désespérément préfabriquée. Ils sont autant de facettes de la Jeune-Fille qui se loge en chacun de nous, étourdis que nous sommes par le chant des sirènes du marché.

La création du dramaturge et directeur artistique de L’ACTIVITÉ Olivier Choinière nous met face à un miroir. Un miroir grossissant qui ne manque pas de révéler, avec un sens critique admirable, les mécanismes de notre monde pétri d’illusions. Mené tambour battant par des interprètes constamment sur le fil de l’autodérision, ce spectacle ludique et subversif témoigne d’une inquiétude devant une société où toute rébellion est aussitôt récupérée. Décapant et vivifiant !

CRÉATION QUÉBÉCOISE

Les crédits

Texte et mise en scène
Olivier Choinière

Avec
Raymond Cloutier
Stéphane Crête
Muriel Dutil
Joanie Martel
Catherine Paquin-Béchard
Sébastien René
Isabelle Vincent

Collaborateurs
Clélia Brissaud
Stéphanie Capistran-Lalonde
Michel-Antoine Castonguay
Elen Ewing
Max-Otto Fauteux
Éric Forget
Dominique Hawry
Alexandre Pilon-Guay
Sylvie Rolland-Prévost

L'écho des médias

« Que ça valait le détour ! C’est vraiment un des trucs les plus forts que j’ai eu l’occasion de voir d’Olivier Choinière. Ici, il frappe fort dans tous les sens. On sentait comment la foule communiait à sa proposition, qui a beaucoup d’humour. »
– Mélanye Boissonnault, Le 15-18, Radio-Canada Première

« Brillant et épuisant ! Un théâtre qui se dilate, car le sens nous échappe… juste au moment où l’on croyait le saisir. Déroutant. La mise en scène est audacieuse et extrêmement précise. La distribution est formée de sept solides interprètes. Ingénieux décor du talentueux Max-Otto Fauteux. Il faut souligner l’incroyable travail d’Elen Ewing et de ses complices aux costumes. »
– Luc Boulanger, *La Presse *

« Une satire incisive, violente et jouissive, en forme d’œuvre chorale à sept voix et trois mouvements, ultra-intelligente, mais sauvée de l’intellectualisme par un sens inné du théâtre. On sent le plaisir des interprètes. Le nôtre aussi, bien sûr. »
– Marie-Christiane Hellot, revuejeu.org

« Une pièce ébranlante. Manifeste de la Jeune-Fille capture le spectateur dans les replis de sa mauvaise foi afin de lui secouer les puces. La pièce s’attaque de façon jubilatoire à tous les poncifs déferlant à pleins médias sociaux, dans les pubs, les journaux, les conversations du jour. Le public a beau rigoler, son rire devient bientôt jaune. »
– Odile Tremblay, *Le Devoir *

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais affiché publiquement. Cette information restera anonyme.