Skip to contentSkip to navigation

Résidences de création

Soutenir les artistes

Depuis maintenant quinze ans, le Théâtre de la Ville (TDLV) accueille des artistes et des compagnies de théâtre et de danse en résidence de création en leur offrant un espace de création bien équipé et un soutien technique adapté à leurs besoins. Ce programme s’inscrit dans la politique artistique du TDLV afin de garder vivant son lien avec la création.

Le Théâtre de la Ville collabore ainsi à la création d’œuvres qui deviennent des fleurons de la création actuelle et qui sont diffusées ici et à l’étranger. C’est le cas notamment pour, GANOU-GÀLA, la traversée (Théâtre Motus).

Par ailleurs, les activités d’animation ou de médiation qui accompagnent les résidences offrent un contact direct et privilégié avec des artistes en cours de création. Les participants peuvent ainsi développer leurs connaissances artistiques, découvrir ou mieux comprendre les processus de création et, parfois même, y participer.

Bien équipé pour créer

La résidence de création permet aux artistes et aux compagnies professionnelles d’approfondir plusieurs aspects du travail de création pour parachever leur démarche, unifier leur proposition artistique et parfois la proposer à un premier public.

La compagnie acceptée en résidence bénéficie gratuitement des éléments suivants :

  • Une moyenne de 7 à 14 jours de résidence dans un studio professionnel mis à la disposition des créateurs pour travailler des étapes cruciales de leur création
  • Accompagnement et soutien du personnel technique du TDLV lors du montage et du démontage
  • Accès aux équipements techniques du studio
  • Partage d'expertise artistique si désirée
Une incursion au cœur de la création avec Émilie Monnet
Portrait Émilie Monnet

L'artiste multidisciplinaire Émilie Monnet travaille à l'élaboration de sa nouvelle pièce Marguerite à l'occasion de plusieurs résidences de création.

L'histoire inspirée par la vie de Marguerite Duplessis, première esclave autochtone en Nouvelle-France ayant lutté juridiquement pour obtenir sa liberté, trace des parallèles entre l’histoire méconnue de l’esclavage au Québec et le trafic actuel des femmes autochtones.

Nous remercions le Groupe Banque TD et le Conseil des arts et des Lettres du Québec pour leur appui au programme des résidences de création qui nous permet de soutenir des créateurs en leur offrant du temps, des espaces équipés, des ressources techniques professionnelles et un accompagnement artistique personnalisé.

Joignez-vous à l'École du spectateur

Une première étape de création autour du projet Marguerite a été présentée devant un public restreint et attentif en septembre dernier, dans le cadre du projet l'École du spectateur. Les spectateurs étaient invités à émettre leurs commentaires constructifs et bienveillants afin d'alimenter le processus créatif de l'artiste.

Vous souhaitez vous aussi faire partie de l'école du spectateur pour vivre une incursion au coeur de la création? Inscrivez-vous à notre liste d'envoi et nous vous ferons parvenir les prochaines invitations.

La Fondation RBC, dans le cadre du projet Artistes émergents RBC, offre l’opportunité à des compagnies et des artistes de la relève en théâtre ou en danse de bénéficier gratuitement de l'utilisation des studios et de ses équipements et d’un accompagnement artistique dans le cadre d’une résidence de création au Théâtre de la Ville. Ils présenteront les résultats de certaines étapes de création devant un public, processus essentiel à l’élaboration d’une œuvre. Des occasions de réseautage et de perfectionnement professionnel sont également prévues.

Les artistes qui seront accueillis en résidence de création dans le cadre du projet Artistes émergents RBC sont
- Marc-André Trépanier pour Jardin d’enfants
- Amélie Dallaire pour Limbo
- Dominique Leclerc, Olivier Kemeid et Patrice Charbonneau-Brunelle pour i/O

En savoir +

Les artistes qui seront accueillis en résidence grâce au soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec sont :
- BLUFF - Théâtre de création pour Jusqu'au bout
- Théâtre de l'Œil pour Furioso
- Porte Parole pour L'Assemblée numérique
- Projet MÛ pour Petite sorcière Balado

Avec le désir d'amplifier toutes les voix dans milieu des arts, le Groupe Banque TD présente le programme Voix Nouvelles des résidences de création du Théâtre de la Ville. Grâce à cet appui, des créateurs pourront bénéficier de temps, d'espaces équipés, de ressources techniques professionnelles et d'un accompagnement artistique personnalisé.

Les artistes qui seront accueillis en résidence de création dans le cadre du programme Voix Nouvelles sont :
- Émilie Monnet pour Marguerite
- Rhodnie Désir pour son nouveau projet d'exposition

Rhodnie Désir

Portrait de Rhodnie Désir

La résidence
La résidence de création permet à la chorégraphe de préparer un projet d'exposition inspiré de l'œuvre internationale BOW'T TRAIL. Depuis 2015, Rhodnie Désir excave les Amériques à la rencontre des cultures afrodescendantes. Elle œuvre à en retracer la mémoire, inspirée par ses ancêtres. Mue par le besoin et la volonté de transcender ses origines, le projet BOW’T TRAIL l'entraîne à la Martinique, à Haïti, au Brésil, au Mexique, à Halifax et à la Nouvelle Orléans.

Biographie
Rhodnie Désir est née d’une mère des Gonaïves et d’un père de Port-au-Prince. Diplômée en communications et en marketing de l’Université de Montréal et de HEC Montréal ainsi qu’en lancement d’entreprise (SAJE Montréal Métro), elle a également reçu une formation en danse. En 2008, elle fondait Dêzam, un organisme qui a conçu plus de 2500 actions culturelles en 10 ans. En 2017, elle mettait sur pied sa compagnie de danse RD Créations. Rhodnie Désir est fréquemment invitée comme conférencière et comme juré auprès des Conseils des arts de Montréal, du Québec et du Canada. Elle est récipiendaire de nombreux prix, parmi lesquels le Grand Prix de la danse de Montréal 2020, présenté par Québecor et la Ville de Montréal, et le prix Envol pour la diversité culturelle et les pratiques inclusives en danse, décerné par le Conseil des arts de Montréal. Avec son projet BOW’T TRAIL, l’artiste a su rallier une quarantaine de partenaires internationaux et se mériter la reconnaissance du projet La route de l’esclave : résistance, liberté, héritage de l’UNESCO.

Découvrez les Fenêtres
Découvrez les Fenêtres