Skip to contentSkip to navigation

In-Ward

Ebnfloh

In-Ward
Le spectacle
« L’enfer, c’est les autres », écrivait Jean-Paul Sartre dans sa pièce Huis clos. Vraiment ? N’est-ce pas plutôt le contraire ? L’enchevêtrement des sensations et des contradictions qui nous lient aux autres ne forme-t-il pas le plus formidable antidote à l’isolement ? En voici d’ailleurs la démonstration dansée. Six interprètes lancés dans l’arène explorent la complexité des relations humaines, la profonde ambivalence de nos rapports à autrui. Forcés de vivre ensemble, les corps naviguent entre la tentation du repli et l’élan vers autrui, entre conflits et harmonie. 
 
Figure majeure du hip-hop au Québec, la chorégraphe Alexandra « Spicey » Landé renouvelle le genre, entre souci d’authenticité et recherche de voies nouvelles. Le nom de sa compagnie, Ebnflōh (Ebb and flow), est synonyme d’action et réaction, de flux et reflux, de mouvement constant. Comme l’ondulation de l’eau, la danse épouse la fluidité du mouvement. Et l’artiste pose un regard sensible sur ce qui frémit à la surface et en dessous. D’une « physicalité » brute et précise, In-Ward combine subtilement les tensions dramatiques, l’absurde, l’humour et la force constante de l’espoir humain. 

Précédé d’une intro-spectacle à 19h15 et suivi d’un épilogue en dialogue
Salle Jean-Louis Millette à l'italienne
Durée du spectacle : 60 minutes
Partager :
Billetterie en ligne
Les prix incluent les taxes et les frais de service.
2022
mar
26
avril20 h 00
Régulier
34,00 $
Aîné (65 ans +)
30,50 $
Étudiant
Vous devez présenter un statut d'étudiant valide le soir du spectacle.
30,50 $
Partenaire :

Le spectacle

Créée en 2019 par la chorégraphe Alexandra « Spicey » Landé et la compagnie Ebnflōh Dance, In-Ward explore la psyché humaine, individuelle et collective. Partant de la célèbre réplique de Sartre dans sa pièce Huis clos « l’enfer c’est les autres », la chorégraphe et ses six formidables interprètes sondent l’ambivalence des relations humaines, entre individualité et collectivité, entre force et aliénation du groupe. Être seuls et ensemble… Oui, mais comment? C’est la question que pose In-Ward.

Présenté à Montréal pour neuf représentations, toutes à guichets fermés, le spectacle a remporté le Prix de la Danse de Montréal, catégorie Découverte, en plus d’être finaliste au Grand Prix du Conseil des arts de Montréal en 2020. Il est maintenant en tournée au Québec.

Pionnière de la scène hip hop montréalaise, Alexandra « Spicey » Landé a plus de 20 ans d’expérience dans le milieu. Instigatrice de l’une des grandes compétitions de danse urbaine au Canada, Bust a Move (2005-2015), on l’a vue à la télévision dans Ils dansent avec Nico Archambault. Elle a fondé sa compagnie, Ebnflōh, avec l’objectif de faire entrer la danse hip hop et les danses urbaines dans la grande famille de la danse contemporaine. Pour elle, « le hip-hop, c’est une forme qui revendique, qui passe des messages assez forts, car cette culture est née chez des gens qui vivaient de l’injustice, de la précarité. Le hip-hop, ça sert à dire : “J’existe!”».

Avec In-Ward, la chorégraphe démontre avec brio que le hip-hop est un art à part entière!

Michelle Chanonat
Collaboratrice à la rédaction

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais affiché publiquement. Cette information restera anonyme.

Veuillez noter que cet espace est réservé aux commentaires du public ayant assisté à ce spectacle. Pour toute question, veuillez vous adresser à la billetterie.

Commentaires des spectateurs

Une excellente soiree en famille! Un spectacle touchant, energisant, etonnant! Visellement tres reussi, environnement épuré, costume judicieusement utilisés!Chapeau et un enorme Merci aux danseurs a la choregraphe et au theatre de la ville pour moment magique!

- Laliberte michele

EXCELLENT!Je n'avais jamais assisté à un spectacle de hip hop avant, j'ai ADORÉ!

- Sophie

Cette compagnie de danse a donné une inspiration des plus créative à ma grande adolescente de 14 ans qui est une passionnée de danse et qui adore ce mélange de style . Elle a une passion aussi pour la création de chorégraphies et ce spectacle a piqué sa curiosité ,a semé le bonheur .Je le voyais dans ses yeux à chaque nouveaux rythmes/ mouvement saccadée/ nouveaux style de danse que vous nous partagiez sur scène. Ces danseurs ont su captiver notre intérêt, notre curiosité sans même dire un mot , sur une musique instrumentale c’est tout à fait épatant . La chorégraphie qui semblait si naturelle pour les danseurs comme si elle était inventée , tricoté au fur à mesure pour nous démontrer l’étendue de leur art et la profondeur de leurs émotions qui passait à travers leurs corps parfois dans des positions si étranges autant rapides que fixes que je me questionne encore comment font-ils pour tenir debout si longuement , d’où prennent-ils cette vitalité. Félicitations EBNFLÕH! Ma fille rêve d’un cours technique avec vous et sa troupe compétitive à son école de danse HDP ????….qui sait !? Merci de votre générosité sur scène Isabelle et Élisabeth

- Isabelle Rhéaume

c'était sublimeSeul en groupe ou en groupe et jamais seul. Tout y était la musique, le rythme, la danse, le jeu. J'ai adoré. Je vois plusieurs spectacles par semaine et celui-ci est dans la catégorie de ceux que je n'oublierai jamais. Que d'émotions, que de talent. Un merci incommensurable.

- shirley emond

Pour nous ce fut la découverte d'un style de danse et de musique dont on connaît mal les codes mais qui exige énergie, souplesse, rapidité, concentration. Excellente performance fort appréciée. La réaction complice d'une bonne partie des spectateurs ajoutait à l'ambiance. Belle soirée. Merci.

- André Trépanier