Skip to contentSkip to navigation

In-Ward

Ebnfloh

In-Ward
Le spectacle
« L’enfer, c’est les autres », écrivait Jean-Paul Sartre dans sa pièce Huis clos. Vraiment ? N’est-ce pas plutôt le contraire ? L’enchevêtrement des sensations et des contradictions qui nous lient aux autres ne forme-t-il pas le plus formidable antidote à l’isolement ? En voici d’ailleurs la démonstration dansée. Six interprètes lancés dans l’arène explorent la complexité des relations humaines, la profonde ambivalence de nos rapports à autrui. Forcés de vivre ensemble, les corps naviguent entre la tentation du repli et l’élan vers autrui, entre conflits et harmonie. 
 
Figure majeure du hip-hop au Québec, la chorégraphe Alexandra « Spicey » Landé renouvelle le genre, entre souci d’authenticité et recherche de voies nouvelles. Le nom de sa compagnie, Ebnfl?h (Ebb and flow), est synonyme d’action et réaction, de flux et reflux, de mouvement constant. Comme l’ondulation de l’eau, la danse épouse la fluidité du mouvement. Et l’artiste pose un regard sensible sur ce qui frémit à la surface et en dessous. D’une « physicalité » brute et précise, In-Ward combine subtilement les tensions dramatiques, l’absurde, l’humour et la force constante de l’espoir humain. 

Précédé d’une intro-spectacle à 19h15 et suivi d’un épilogue en dialogue
Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais affiché publiquement. Cette information restera anonyme.