Skip to contentSkip to navigation

Compagnie Virginie Brunelle

À la douleur que j'ai

Le spectacle

Et si la douleur n’était pas que douloureuse ? Et si la douleur devenait inspirante et féconde ? La chorégraphe Virginie Brunelle, véritable force vive du monde de la danse au Québec, perçoit dans la douleur notre humanité et y voit une force, aussi. Elle s’attache à en comprendre l’essence et le mouvement. Avec émotion et poésie, en mariant de façon fascinante musique classique et danse, elle et ses six interprètes donnent corps aux ponts émotionnels qui nous relient aux autres et à nous-même.

« Ah ! comme la neige a neigé ! / Qu’est-ce que le spasme de vivre / À la douleur que j’ai, que j’ai. » Ces vers sont parmi les plus célèbres du poète Émile Nelligan. Ils inspirent aujourd’hui une création chorégraphique qui expose la complexité des relations humaines avec une vérité frémissante. Portraits de groupes, portraits de famille, portraits d’hommes et de femmes qui ne sauraient se conjuguer au singulier, cette œuvre d’une rare puissance a la fulgurance de ces moments de pleine présence à soi et à l’autre.

Crédits

Chorégraphie
Virginie Brunelle

Avec
Isabelle Arcand
Sophie Breton
Claudine Hébert
Chi Long
Milan Panet-Gigon
Peter Trosztmer

Collaborateurs
Marilène Bastien
Elen Ewing
Jean Gaudreau
Stéphanie Jasmin
Anne Lebeau
Alexandre Pilon-Guay

L'écho des médias
Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera jamais affiché publiquement. Cette information restera anonyme.