Skip to contentSkip to navigation

Annabel SOUTAR

Biographie

Annabel Soutar est née à Montréal. Elle a étudié le théâtre à l’Université Princeton, décrochant un diplôme en mise en scène et dramaturgie. Sous la direction d’Emily Mann, dramaturge de renom et directrice du célèbre McCarter Theatre du New Jersey, elle a développé son approche documentaire du théâtre. Depuis 1995, elle applique cette vision aux pièces qu’elle produit à Montréal : Novembre, 2000 Questions, Santé, Import/Export, Montréal la blanche (Bachir Bensaddek), Seeds/Grains, Sexy béton, The Watershed/Le partage des eaux, Fredy, J’aime Hydro (Christine Beaulieu), The Assembly - Montreal et L’Assemblée - Montréal.

En 2015, après le succès de ses opus engagés, Annabel Soutar a été nommée l’une des artistes canadiennes de l’année par le Globe & Mail.
Annabel Soutar est aussi la directrice artistique et la cofondatrice en 2000 de la compagnie de théâtre Les Productions Porte Parole, dont la réputation a contribué à faire connaitre le théâtre documentaire au public québécois. Au fil de chacun des projets, les productions de Porte Parole ont développé une capacité particulière à rendre captivants les sujets les plus sérieux et à éveiller de nouveaux débats dans notre société. En 2003, le journal The Montreal Gazette a décerné à Porte Parole le titre de « Compagnie de théâtre de l’année ».

En 2008, Annabel Soutar a été invitée pour la première fois par le Festival TransAmériques. Elle y a présenté Import/Export, une pièce traitant de la fermeture des usines de textile à Thetford Mines, provoquée par la délocalisation de leurs ateliers en Chine.

Sexy béton, la trilogie sur l’effondrement du viaduc de la Concorde à Laval, a valu à Soutar de décrocher une nomination au prestigieux Prix Michel-Tremblay en 2011 pour sa dramaturgie.

En 2011-2012, Soutar a revisité sa pièce Seeds, en s’associant avec le metteur en scène et directeur artistique Chris Abraham du Crow’s Theatre de Toronto. Seeds traite de la bataille juridique sur les OGM qui a opposé le fermier de Saskatchewan Percy Schmeiser à la multinationale Monsanto. En juin 2012, la production a été présentée au Festival TransAmériques et a depuis tourné à travers six provinces du Canada où plus de 39 000 spectateurs ont vu la pièce. À l’automne 2012, Grains, la version française de Seeds, a été créée au Théâtre La Licorne, dans une traduction de Fanny Britt.

En 2013, Soutar a été commanditée par les Jeux panaméricains pour créer une pièce documentaire ayant pour sujet l’exploitation et la consommation de l’eau. Cette oeuvre, The Watershed, cocrée avec le metteur en scène Chris Abraham, a valu à Soutar d’être reconnue par The Globe & Mail comme étant l’une des meilleures artistes de l’année 2015. The Watershed a été présentée à travers le Canada en 2016-2017 et a été vu par plus de 15 000 spectateurs. En 2016, The Globe & Mail a nommé The Watershed comme « Best of the Canadian Stage ». En 2015, la version française de The Watershed; Le Partage des eaux, a été présentée à l’Usine C à Montréal, dans une traduction de Fanny Britt.

En 2013 et 2014, sa pièce Seeds/Grains a été publiée en anglais par Talonbooks et en français par Les Éditions Écosociété. The Watershed a également été publiée en anglais en 2016 par Talonbooks. En 2016, Annabel Soutar a créé la pièce de théâtre documentaire Fredy, qui enquête sur les circonstances entourant la mort tragique de Fredy Villanueva, un jeune Canadien originaire du Honduras, abattu par un policier à Montréal-Nord en 2008. Écrite par Soutar et mise en scène par Marc Beaupré, la pièce Fredy a été acclamée par la critique et elle a été jouée à guichet fermé à La Licorne en mars 2016. La pièce a été reprise à La Licorne, à l'Usine C et ainsi que dans trois Maisons de la culture à Montréal en 2017 et 2018.

En 2014, Soutar a invité la comédienne québécoise Christine Beaulieu à écrire une nouvelle pièce documentaire pour Porte Parole sur Hydro-Québec. Travaillant en étroite collaboration pendant plus de trois ans, Annabel a agi comme dramaturge de la pièce ainsi en tant que mentor auprès de Christine. J’aime Hydro a depuis été vu par près de 50 000 spectateurs et a été présenté dans plus d’une vintaine de théâtres au Québec. J’aime Hydro de Christine Beaulieu a remporté le Prix Michel-Tremblay et le prix du « Meilleur spectacle de l’année – Montréal 2016-2017 » par l’Association québécoise des critiques de théâtre, et ce en plus d’être finaliste du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal et finaliste pour les Prix littéraires du Gouverneur général (théâtre francophone).

En collaboration avec les comédiens Alex Ivanovici et Brett Watson, Soutar travaille actuellement sur le projet L’Assemblée. Cette nouvelle pièce est une réponse théâtrale à la polarisation politique et inclut des épisodes en français et en anglais.
L’Assemblée sera adaptée de ville en ville afin de traduire les thématiques de polarisation politique le plus fidèlement possible face à des réalités diverses. Créé pour le Théâtre ESPACE GO, L’Assemblée - Montréal a été présentée en première en automne 2018. Pour sa part, The Assembly - Montreal, dans un texte différent et une distribution originale, a été présenté à Crow's Theatre (Toronto) et à l’ESPACE GO (Montréal) en automne 2018.

En fin 2017, Soutar a commencé une collaboration avec le metteur en scène et comédien François Grisé pour développer Tout inclus, une pièce documentaire abordant le sujet des résidences pour personnes âgées. Ils transforment actuellement ses recherches, ses expériences d’immersion et ses enregistrements en texte théâtral pour l'adapter à la scène. Cette pièce a été présentée à l’affiche en automne 2019 au Théâtre La Licorne.