Skip to contentSkip to navigation

L'équipe du théâtre de la Ville - Marc-Antoine Privée

Portrait de Marc-Antoine Privée

Et si on pouvait… se rencontrer demain?
J’irais dans nos belles salles, rencontrer nos abonnés et les gens qui nous découvrent pour la première fois, échanger avec eux avant l’ouverture des portes. J’ai si hâte de revivre ce moment d’excitation et de calme quand les lumières de la salle se tamisent et que les conversations s’estompent pour laisser place au spectacle. Ressentir ce contact privilégié avec les arts vivants. Voir les beaux sourires des spectateurs et les entendre parler de leurs moments favoris. Finir la soirée avec l’équipe, cette grande famille.

Et si on pouvait… revivre un moment marquant au TDLV, quel serait-il?
Il y a tellement de beaux moments que j’ai vécus au TDLV, mais les P’tits bars de Jean-Louis restent souvent mes spectacles coup de cœur des saisons, cette formule permet de créer une proximité incroyable avec l’artiste sur scène et permet vraiment de faire tomber le quatrième mur. Les dimanches en familles aussi sont une opportunité très enrichissante pour les enfants et c’est toujours un plaisir de les côtoyer et voir leur intérêt pour la culture.

Et s'il y avait un artiste/une œuvre que tout le monde devrait écouter/visionner, que conseillerais-tu?
Au fil des années, tellement d’artistes incroyables se sont produits dans les salles du TDLV, mais récemment c’est Alexandra Stréliski qui m’a donné la chair de poule en formule Cabaret à la salle Jean-Louis-Millette, sa musique m’a réellement transporté dans un univers riche et apaisant.